Cérémonie d’installation officielle de la commission thématique genre de la CEI

« La CEI en partenariat avec ONU Femmes procède depuis plusieurs mois à la mise en place officielle d’une Commission Technique Genre (CGT), dans l’objectif principal de veiller à l’institutionnalisation du Genre au sein de la (CEI) et dans les processus électoraux. Une initiative soutenue par le Président de la Commission Électorale Indépendante (CEI) qui copréside la cérémonie de lancement  officielle le mercredi 09 décembre 2020 au Seen Hôtel aux côtés de Madame Antonia NGBALA-SODONOU, Représentante Résidente de ONU Femmes et de Monsieur Assane THIAM, Directeur de Cabinet de Madame BAKAYOKO-LY Ramata, Ministre de la Femme de la Famille et de l’Enfant. »

Monsieur le Directeur de Cabinet, Représentant Madame la Ministre de la Femme, de la Famille et de l’Enfant ;

Monsieur le Coordonnateur Résident du Système des Nations Unies ;

Madame la Représentante Résidente de ONU Femmes ;

Madame la Représentante Résidente du PNUD; Madame la Représentante Résidente de l’UNESCO;

Monsieur le Coordonnateur du Projet PACE ; Madame et Monsieur les Vice-Présidents;

Mesdames et Messieurs les Commissaires Centraux;

Monsieur le Secrétaire Général ;

Mesdames et Messieurs les Directrices – Directeurs, sous-directrices – directeurs et chef-fe-s de service ;

Mesdames et Messieurs, en vos rangs, grades et qualités, tout protocole respecté ;

Chers amis de la presse ; Mesdames et Messieurs,

Je voudrais, à l’entame de mon propos, vous souhaiter, à toutes et à tous, une chaleureuse et cordiale bienvenue à cette belle cérémonie, à l’occasion de l’installation officielle de la Commission Thématique Genre de la Commission Électorale Indépendante (CEI).

Par votre présence distinguée, vous manifestez votre intérêt pour les questions de genre et, notamment, pour celles relatives à son institutionnalisation dans les processus électoraux.

Mesdames et Messieurs,

La cérémonie de ce jour revêt une signification importante pour notre Institution. En effet, la Commission Electorale Indépendante pose aujourd’hui, encore, un autre pas vers l’avant dans l’institutionnalisation et la prise en compte du genre dans ses actions, ses stratégies et sa vision.

Depuis la mise à disposition, le 05 octobre 2020, du document de stratégie genre de la CEI, deux ateliers importants ont permis de jeter les fondements du processus d’institutionnalisation ;

il s’agit notamment des rencontres ayant permis de valider le plan d’opérationnalisation de la stratégie, d’affiner les axes stratégiques et les actions prioritaires, et enfin, de renforcer les capacités du personnel désigné pour son pilotage.

Mesdames et Messieurs, Chers partenaires de la CEI,

Je me réjouis, tout particulièrement, des acquis majeurs que nous avons déjà enregistrés, en si peu de temps, dans le cadre de l’opérationnalisation de notre stratégie genre.

Avec l’appui technique de Mme TRAORE Anna- Bailly, l’experte genre qu’ONU Femmes a bien voulu mettre à notre disposition, nous avons pu procéder à la formalisation d’un cadre de coordination de notre stratégie genre ainsi que la mise en route d’un processus de construction de connaissances, de compétences, de mécanismes et procédures en matière de genre.

C’est le lieu de traduire, ici, toute ma reconnaissance à ONU Femmes pour son appui qui nous a permis de disposer de cet important document cadre d’intervention de prise en compte du genre.

Je tiens à vous exprimer, Madame Antonia NGABALA-SODONON, Représentante Résidente de ONU Femmes dans notre pays, tous mes remerciements pour avoir accepté d’accompagner la mise en œuvre de notre Stratégie Genre, après l’appui que vous avez apporté à son processus d’élaboration et d’édition.

Mes remerciements vont aussi à Madame la Ministre de la Femme, de la Famille et de l’Enfant pour le travail formidable qu’elle abat dans la création d’un environnement institutionnel et légal favorable à l’égalité hommes-femmes dans le développement dans notre pays.

L’adoption de la loi sur la représentation de la femme dans les assemblées élues et la récente adoption de son décret d’application sont la preuve de cette vision stratégique à fort impact concernant la gestion des problématiques de genre.

Je sais compter sur votre appui qui n’a jamais fait défaut à la CEI et pour lequel je vous suis énormément reconnaissant. Je veux également vous assurer que la CEI mettra un point d’honneur à traduire, dans son budget, son agenda genre.

Car, pour nous, la prise en compte du genre reste un levier pour l’efficience poursuivie par notre Institution dans le cadre de sa mission et de sa vision.

La sexospécificité est un critère majeur pour la CEI dans son ambition de contribuer à la construction d’une Côte d’Ivoire démocratique et stable, à travers la conduite de processus électoraux inclusifs et crédibles, répondant aux attentes du Peuple ivoirien et dans le strict respect de la Loi.

C’est pourquoi la mise en œuvre réussie de la Stratégie Genre de notre Institution constitue, pour nous, un impératif dans la mesure où elle nous permettra de travailler, avec méthode et efficacité pour contextualiser le genre dans notre organisation, notre fonctionnement et dans nos interventions.

Toutefois, nous sommes conscientes et conscients, au sein de la CEI, que pour optimiser nos chances de  succès   dans         ce      processus d’institutionnalisation du genre dans lequel nous sommes engagés, nous aurons besoin de l’appui de l’ensemble de nos partenaires dans leur avantages comparatifs.

A cet effet, je voudrais solliciter votre mobilisation habituelle, à nos côtés, dans la mise en œuvre de notre stratégie genre. Dans cette dynamique, je vous partagerai, sous peu, le Plan d’Action budgétisé de cette stratégie en instance de validation.

Chères collaboratrices – Chers collaborateurs et, membres de la Commission Thématique Genre et du Secrétaire Technique Permanent ;

Je voudrais, à présent, me tourner vers vous. Félicitation  pour  votre  installation  officielle,   ce jour, en tant qu’actrice et acteur de coordination et de pilotage de notre stratégie Genre.

Vous l’aurez compris, la mise en place d’une équipe pluridisciplinaire pour coordonner et piloter la mise en œuvre de la Stratégie Genre de notre Institution s’inscrit dans une dynamique de transversalité, d’approche holistique, et d’avantages comparatifs.

Votre défi est de faire en sorte que la vision que nous poursuivons avec notre stratégie genre, notamment « Faire de la CEI, à l’horizon 2024, une Institution forte, crédible et qui promeut la participation des hommes et des femmes aux processus électoraux aussi bien en qualité de gestionnaires, électrices ou électeurs et candidates ou candidats. », se matérialise dans nos interventions, qu’elles soient stratégiques, organisationnelles, budgétaires ou techniques.

J’invite donc chacune et chacun de vous, selon la fonction et la position que vous occupez au sein de la CEI, à tout mettre en œuvre pour faire avancer notre agenda genre commun.

Sachez que vous avez tout mon soutien et ma disponibilité dans la conduite de cette nouvelle attribution qui s’ajoute à vos précédentes missions.

Je ne saurais terminer mon intervention sans féliciter et remercier l’implication d’hommes et de femmes, sans laquelle le processus actuel d’opérationnalisation de notre stratégie genre n’aurait pas connu la dynamique que nous saluons ce matin.

Aussi, me soit-il permis de remercier personnellement Monsieur le premier Vice- Président, Monsieur KONÉ SOUROU, et sa collègue la Vice-Présidente 3, Madame Salimata Porquet, pour toute l’importance qu’il et elle accordent à l’opérationnalisation de cette stratégie genre.

Mes félicitations vont à notre point focal genre, Madame la Secrétaire Permanente Adjointe, Madame LAGOU Henriette, qui coordonne, au quotidien, l’opérationnalisation de cette stratégie genre dans un tandem gagnant avec notre experte genre que je félicite particulièrement pour sa franche collaboration et son dévouement.

Je vous encourage à poursuivre dans cette dynamique surtout qu’à présent vous avez d’illustres membres de la CEI pour vous soutenir dans cette responsabilité en matière de genre.

Je ne saurais oublier Madame YOLI BI Marguerite, Commissaire centrale, dont l’appui à ce processus ne passe inaperçu.

Avec elle, je salue tous les commissaires centraux, le Secrétaire Général, mon Directeur de Cabinet, toutes les directrices et tous les directeurs, sous directrices et sous-directeurs, ainsi que tous les membres du staff qui ont accepté de jouer un rôle conséquent dans la mise en œuvre de notre stratégie en appartenant, soit à la Commission Thématique Genre, soit au Secrétariat Technique Permanent de notre Stratégie Genre.

A vous toutes et tous, ici présents, je réitère encore mes sincères remerciements pour votre soutien à la CEI et à ses efforts pour institutionnaliser le genre dans les processus électoraux.

Je voudrais réitérer mes remerciements, en mon nom et au nom de toutes mes collaboratrices et tous mes collaborateurs, à ONU Femmes qui nous permet de vivre une expérience majeure, celle de conduire un processus d’institutionnalisation du genre au sein d’une organisation en charge de la gestion des élections.

J’associe à ces remerciements tous nos autres partenaires, ici représentés, je veux parler du PNUD et de l’UNESCO.

Sur ce, je déclare close la présente cérémonie d’installation de la Commission Thématique Genre de la CEI.

Je vous remercie