Point presse du mercredi 20 janvier 2021

Mesdames et Messieurs, Chers amis de la presse,

Le 30 septembre 2020, Messieurs Alain Dogou, 2ème Vice-Président et Yapo Yapi Commissaire à la Commission Electorale Indépendante (CEI) ont adressé au Président de la CEI une correspondance relative à la « suspension de leur participation aux activités de la Commission Electorale Indépendante (CEI) pour convenances personnelles ».

En Commission Centrale le 1er octobre 2020, les treize (13) Commissaires siégeant ont jugé à l’unanimité que les motifs évoqués par les Commissaires susmentionnés, 30 jours avant l’élection du Président de la République du 31 octobre 2020, n’étaient nullement conformes aux règles de fonctionnement de la Commission Electorale Indépendante notamment son règlement intérieur.

La Commission Centrale, considère cette action comme un manquement grave à leur serment qui s’assimile, ni plus ni moins, à un acte de parjure.

Le 04 janvier 2021, deux mois après l’élection du Président de la République du 31 octobre 2020, en pleine organisation de l’élection des Députés du 06 mars 2021, Messieurs. Alain Dogou et Yapo Yapi ont adressé un autre courrier au Président de la CEI pour l’informer de leur intention de reprendre leurs activités au sein de la Commission Centrale.

Le Président de la CEI a adressé aux deux Commissaires une demande d’explication au nom de la Commission Centrale et ce, conformément à la règlementation interne.

La Commission Centrale a tenu une session extraordinaire le 13 janvier 2021 au cours de laquelle les Commissaires Centraux ont, à l’unanimité, qualifié la décision de suspension des activités de faute grave. Ils prennent acte de la lettre d’excuse que les deux Commissaires leur ont adressée et décident, dans leur volonté de contribuer à l’apaisement du climat socio-politique et plus particulièrement celui qui entoure le processus électoral, de renoncer à enclencher une procédure de révocation en acceptant leur retour.

Cependant, dans un souci de transparence et afin de rassurer les électeurs et les candidats, la Commission centrale a décidé de leur donner un avertissement et par ailleurs:

  • De leur retirer leurs zones de supervision électorale pour l’élection des députés du 06 mars 2021.
  • De retirer la présidence de la Sous-Commission Sécurité, Informatique et Logistique au Vice-Président Alain Dogou
  • De se réserver le droit d’analyser la situation, après de l’élection des

Députés du 06 mars 2021.

Mesdames et Messieurs, Chers amis de la presse,

La Commission Centrale voudrait profiter de l’épilogue de cette malheureuse affaire pour rappeler à tous les Commissaires Centraux comme aux Commissaires Locaux, le caractère impératif du serment. Elle espère que ce malheureux incident restera le dernier de l’histoire de la Commission Electorale Indépendante.

Pour l’heure, la Commission Centrale reste concentrée sur l’organisation de l’élection des députés du 06 mars 2021 dont la réception des dossiers de candidature s’achève ce vendredi 22 janvier 2021.

Merci à tous et à toutes.

Fait à Abidjan, le 20 Janvier 2021 Pour la Commission centrale

Le 1er Secrétaire Permanent adjoint

Le Porte-Parole Emile Ebrottié