RENCONTRE AVEC LE CORPS PREFECTORAL POUR LA PRESENTATION DU MODE OPERATOIRE DU SCRUTIN DU 31 OCTOBRE 2020

ALLOCUTION DE LANCEMENT DE M COULIBALY-KUIBIERT IBRAHIME, Président de la Commission Electorale Indépendante

Madame la Représentante Résidente du PNUD,

Je suis heureux de votre présence ce jour parmi nous. Je voudrais vous remercier sincèrement pour toute l’énergie que vous et votre Institution déployez afin que les élections se déroulent de manière convenable et crédible, selon les normes et standards internationaux.

Monsieur le Ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation,

Malgré un agenda que je sais particulièrement chargé, vous avez bien voulu nous faire l’honneur de votre présence effective à cette importante rencontre avec le corps préfectoral. Je vous en remercie.

Monsieur le Gouverneur du District Autonome de Yamoussoukro ;

Monsieur le Maire de la Commune de Yamoussoukro,

Nous vous savons particulièrement gré pour l’accueil chaleureux que vous avez réservé à moi-même, ainsi qu’aux Commissaires centraux ici présents.

C’est toujours un plaisir renouvelé de se retrouver dans cette belle cité de Yamoussoukro, village natal de Feu le Président Félix Houphouët-Boigny.

Madame la Conseillère Politique du Coordonnateur Résident du Système des nations Unies, représentant Monsieur le Coordonnateur Résident,

Je voudrais vous charger de bien vouloir transmettre à Monsieur le Coordonnateur du Système des Nations-Unies nos sentiments sincères d’amitié et de reconnaissance pour l’intérêt que la Communauté internationale témoigne à notre pays et au processus en cours.

Madame et Monsieur les Vice-Présidents de la CEI ;

Mesdames et Messieurs les Commissaires Centraux de la CEI ;

Mesdames et Messieurs les Commissaires Centraux de la CEI ;

Mesdames et messieurs les Préfets de Régions;

Mesdames et messieurs les Préfets de Départements ;

Messieurs les Directeurs ;

Chers amis de la Presse ;

Mesdames et Messieurs,

La Côte d’Ivoire est  engagée, en  cette année 2020, dans un processus électoral important.

Le cycle électoral en cours doit permettre de consolider notre culture démocratique.

La première échéance concerne l’élection du Président de la République, fonction suprême de l’Etat. Cette échéance suscite légitimement de la passion.

Consciente de ces enjeux, la Commission Electorale Indépendante s’est mise à la tâche, dès son installation, par l’effet de la Loi la réformant. Sur cette base, nous avons franchi plusieurs étapes.

Et à chaque étape, parce que nous sommes convaincus que la concertation est le moyen sûr de l’inclusivité, nous avons eu le souci permanent d’impliquer toutes les parties prenantes, et surtout les partis politiques.

La Commission Electorale Indépendante s’est résolument inscrite dans cette dynamique. Nous sommes d’avis que la crédibilité du scrutin réside avant tout dans l’égale compréhension des règles et des modes opératoires des différentes opérations électorales par les acteurs, les partenaires, mais certainement aussi de toute la population.

Tout l’enjeu est là. La confiance, la crédibilité. Tous nos efforts et notre stratégie de communication, de sensibilisation ne visent que cet objectif.

Les actes que la Commission centrale a posés jusqu’à ce jour sont commandés par la loi et portés par des modes opératoires communiqués au préalable.

Comme je l’ai souvent dit, je souhaite que nos concitoyens nous jugent aux actes et que les preuves de nos manquements soient portées à notre connaissance, sur la base des règles connues de tous.

La CEI est consciente du rôle qui est le sien dans le maintien de la cohésion sociale et des enjeux parce que les membres de la Commission centrale, ainsi que les nombreux experts et agents de notre Institution vivent aussi dans ce pays et ont grand intérêt à une paix et un développement durables. Et nous y œuvrons au quotidien pour une élection crédible et transparente. Que les Ivoiriens nous fassent confiance !

Mesdames et Messieurs les Préfets de Régions ;

Mesdames et Messieurs les Préfets de Départements,

Je voudrais vous remercier pour avoir fait le déplacement à Yamoussoukro.

Je saisis l’opportunité pour vous exprimer ma sincère gratitude et toute la reconnaissance de la Commission centrale pour toutes les facilités et votre appui constant à nos collaborateurs : aux Commissaires lors de toutes les missions de terrain qu’ils effectuent régulièrement et, à nos agents techniques, dans vos circonscriptions respectives.

Je voudrais vous témoigner également toute la bonne appréciation que nous avons de de votre implication effective lors des opérations antérieures, notamment au cours de la Révision de la Liste Electorale qui a connu un franc succès.

Mesdames et Messieurs les Préfets de Régions ;

Mesdames et Messieurs les Préfets de Départements,

Nous abordons, depuis quelques jours, les opérations importantes pour nous permettre de tenir le scrutin dans les meilleures conditions.

Suite à la publication de la liste des candidats à la présidentielle par le Conseil constitutionnel et à l’arrêt de la liste définitive des électeurs, point de doute que nous sommes sur la ligne droite avant la présidentielle.

Comme je l’ai dit, la CEI souhaite offrir aux Ivoiriens un scrutin transparent.

Pour faire revêtir la transparence souhaitée par tous à la prochaine élection du Président de la République, notre Institution a jugé bon de présenter le Mode Opératoire du scrutin présidentiel du 31 octobre 2020, aux candidats, à la Communauté nationale et internationale, aux pays amis et aux partenaires internationaux de la Côte d’Ivoire, aux observateurs, à tous les acteurs et parties prenantes donc, afin de leur permettre de le comprendre et de se l’approprier.

C’est dans ce cadre que nous avons décidé de le présenter prioritairement à vous.

Mesdames et Messieurs les Préfets de régions et de départements, acteurs de terrain,

Nous vous présentons ce matin le mode opératoire et les dispositions arrêtées, notamment en ce qui concerne la sécurisation. Vos observations sont attendues.

Oui, Mesdames et Messieurs les Préfets, la Commission Electorale Indépendante attend beaucoup de vous.

La CEI a commencé, et cela se poursuivra jusqu’au scrutin, un déploiement logistique sécuritaire et humain.

Toutes ces actions sont menées dans vos circonscriptions respectives. Il convient que vous en soyez informés afin que vous puissiez agir utilement.

Mesdames et Messieurs les Préfets,

Votre contribution et votre implication ont été importantes dans la tenue des scrutins passés. Nous souhaitons vivement qu’il en soit ainsi pour le scrutin du 31 octobre prochain.

Vous êtes des partenaires de premier plan dans l’exécution des tâches liées au processus électoral, vous êtes avant tout des administrateurs compétents et fins connaisseurs des réalités du terrain.

C’est pour cette raison que la CEI compte sur vous. Je veux ici vous exhorter à continuer d’entretenir cet élan.

La Commission Electorale Indépendante rassure, par la même occasion, qu’elle s’emploie, pour sa part, à offrir aux Ivoiriens, conformément à la Loi, un scrutin crédible et transparent.

Sur ces mots, je déclare ouverte cette rencontre avec le corps préfectoral.

Je vous remercie.